About Administrateur

This author has not yet filled in any details.
So far Administrateur has created 13 blog entries.

PROJET DE LOI SUR LA BIOÉTHIQUE : ET SI L’ON PARLAIT DE LA PRISE EN CHARGE DE L’AUTOCONSERVATION DES OVOCYTES ?

L’accès à l’auto-congélation des ovocytes ferait partie des dispositions contenues dans le projet de loi sur la bioéthique soumis au vote de l’Assemblée nationale en Septembre. Elle permettra aux femmes de s’affranchir de l’horloge biologique et de préserver ainsi leur fertilité jusqu’à l’heure où elles décideront d’être enceintes. Cette technique existe depuis près de 10 ans, et nous allons vraisemblablement pouvoir enfin la proposer à nos patientes en France.

Bien que l’équivalent de la congélation d’ovocytes chez  l’homme, c’est-à-dire la congélation du sperme, soit autorisé depuis plus de 30 ans, et que tout homme peut faire procéder à une congélation de son sperme sur simple prescription médicale, sans aucune autre démarche, il n’en va pas de même pour les femmes. La seule explication à cela pourrait bien être d’ordre financier : la congélation de sperme est en effet facile et peu coûteuse, tandis que la congélation des ovocytes est beaucoup plus onéreuse, techniquement complexe, avec un traitement hormonal pour stimuler les ovaires (et ce traitement coûte très cher), des prises de sang, des échographies, une ponction d’ovules sous anesthésie, et pour finir une congélation en laboratoire.

Les caisses maladies, déjà lourdement sollicitées, ne pourront pas en assurer seules le financement. Il nous semblerait donc légitime que toutes les femmes qui le souhaitent puissent procéder à une cryo-conservation de leur ovocytes, et que les caisses-maladie, après entente préalable, prennent en charge les cas avérés de stérilité, où il y a une maladie comme l’endométriose ou comme une baisse prématurée de la réserve ovarienne. Dans les autres cas, relevant d’une convenance personnelle, le financement de l’acte serait assuré par les patientes elles-mêmes, voire par des mutuelles qui l’auraient inclus dans certains de leur contrats.

Une seconde disposition figurerait dans le projet de loi : seuls les laboratoires sous statut public recevraient un agrément pour procéder à la conservation des ovocytes, excluant de ce fait les laboratoires privés. Ces mêmes laboratoires privés sont pourtant aujourd’hui autorisés à congeler des embryons pour les fécondations in vitro, et, dans certains cas particuliers, à congeler des ovocytes. Outre que l’on peut s’interroger sur les raisons d’un traitement discriminatoire à l’égard des laboratoires privés, il faut surtout savoir si une telle mesure irait bien dans le sens de l’intérêt des patientes : à l’évidence, ce ne serait pas le cas, car ces centres publics seront rapidement saturés par l’afflux de candidates, avec pour effet induit des délais d’attente qui s’allongent et conduisent, in fine, les patientes à se tourner à nouveau vers des centres à l’étranger. Et la loi de libération de libéralisation de la PMA n’aura été qu’un leurre.

Finalement soyons simples : Congélation pour toutes, remboursement seulement en cas de stérilité ou d’endométriose. Congélation dans des centres agréés, privés comme publics, pour un accès facile.

 

By |2019-09-01T14:57:51+00:004 août, 2019|Categories: Non classé|Tags: , , , |Commentaires fermés sur PROJET DE LOI SUR LA BIOÉTHIQUE : ET SI L’ON PARLAIT DE LA PRISE EN CHARGE DE L’AUTOCONSERVATION DES OVOCYTES ?

PROJET DE LOI SUR LA BIOÉTHIQUE : EXTENSION DE LA PMA À TOUS LES COUPLES ET AUTOCONSERVATION DES GAMÈTES SERAIENT AU PROGRAMME.

Un très important texte de loi sur la bioéthique, qui était attendu de longue date, a été discuté hier en conseil des ministres, avant d’être soumis au vote des parlementaires dans le courant du mois de Septembre. Ce projet de loi, naturellement, ne manquera pas d’être amendé à cette occasion, et nul n’en connait donc l’exact périmètre.

Deux articles de ce projet de loi concerneraient des sujets que nous avons toujours considérés de façon très bienveillante, à savoir l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA) à tous les couples, et l’autoconservation des ovocytes. Tous les couples, y compris les couples de femmes, aussi bien que les femmes seules, seraient donc éligibles à une procréation médicalement assistée, sans qu’il soit nécessaire que la demande de PMA ait une justification d’ordre médical, à savoir remédier à un problème d’infertilité. Une telle disposition est en effet aujourd’hui inscrite dans le code de la santé, et la suppression du critère d’infertilité constituerait une vraie révolution à laquelle, si l’on en croit les sondages, les français seraient très majoritairement favorables. Le projet de loi prévoirait  en outre la prise en charge de ces PMA par la Sécurité Sociale.

Le texte de loi autoriserait par ailleurs l’autoconservation des gamètes, et donc des ovocytes, ce qui est jusqu’à ce jour interdit en France, hors indication médicale. Une telle disposition permettrait aux femmes qui le souhaitent de conserver leurs gamètes, en vue d’une réalisation ultérieure et à leur propre bénéfice d’une PMA. La cryoconservation des ovocytes avant 35 ans, toutes les études le démontrent, augmente très sensiblement les taux de réussite d’une fécondation in vitro ultérieure. Nombre de femmes y verront certainement le moyen de s’affranchir d’une horloge biologique qui réduit leurs chances de grossesse à mesure qu’avance l’âge auquel elles peuvent, ou elles souhaitent, procréer.

By |2019-09-01T14:56:28+00:0025 juillet, 2019|Categories: Non classé|Tags: , , , |Commentaires fermés sur PROJET DE LOI SUR LA BIOÉTHIQUE : EXTENSION DE LA PMA À TOUS LES COUPLES ET AUTOCONSERVATION DES GAMÈTES SERAIENT AU PROGRAMME.

TECHNIQUES EN PROCRÉATION MÉDICALEMENT ASSISTÉE : QU’EST-CE QUE LE « FREEZE ALL » ?

Le « Freeze all », c’est la congélation de tous les embryons obtenus après fécondation in vitro, sans transfert après la ponction. Une fécondation in vitro se déroule, classiquement,  selon plusieurs étapes : stimulation de l’ovulation dans un premier temps, puis déclenchement de l’ovulation avec une hormone dite HCG, ponction des ovocytes, et enfin, le jour même, fertilisation ou fécondation in vitro avec le sperme du conjoint.

Les embryons ainsi obtenus vont se développer dans une étuve, soit jusqu’à J2 ou J3, soit jusqu’à J5, avant d’être transférés dans l’utérus. Les embryons surnuméraires qui n’auront pas été replacés seront congelés, pour un cycle ultérieur s’il n’y a pas de grossesse, ou le cas  échéant pour une prochaine grossesse. (suite…)

By |2019-09-09T16:20:27+00:0010 juin, 2019|Categories: TECHNIQUES EN PMA|Tags: , , , , , , |Commentaires fermés sur TECHNIQUES EN PROCRÉATION MÉDICALEMENT ASSISTÉE : QU’EST-CE QUE LE « FREEZE ALL » ?

DERNIÈRES VIDÉOS MISES EN LIGNE

Le monitoring de la croissance embryonnaire par la technique du Time-Lapse

Autoconservation des ovocytes : Non au traitement discriminatoire des centres privés

Qu’est-ce que l’hyperstimulation ovarienne ?

Le choix de l’embryon lors d’une FIV

Préparation à la ponction des ovocytes : un timing à respecter

Qu’est-ce que le « Freeze All » ?

ACTUALITÉS FERTILIA/FR : MOTS CLÉS

× Comment puis-je vous aider ?

Fjhkjhdgkqsdfgq gjhlqkhg lkjhdlfkhldfgkjqhg qlkdflgq qlkjlfkjqg lkjdfkjhqdf qlkdfkq qlkjldfkbqd lqjkbldfk ldkjldfkjbqd dfljd qdljbl dfljd lqdj lqd